top of page
SAISON 2023-2024
2024
AU FIL DU TEXTE AFF.jpg

AU FIL DU TEXTE,
US & COUTURES

Du 5 au 23 mars.

Médiathèque municipale

Allée des Justes

16100 CHÂTEAUBERNARD

Sa visite guidée ludique et spectaculaire :

7 D’1 COUP !

Mardi 5 mars à 10h00 & 14h00.

Vendredi 22 mars à 10h00 & 14h00.

Réservation conseillée

05 45 32 76 76

m.carteron@mairie-chateaubernard.fr

Et pour les adultes, Le Petit Théâtre propose

SOIE

sa lecture/spectacle du roman

d'Alessandro Baricco.

Vendredi 22 mars à 17h30.

TDL Affiche.jpg

LA TÊTE
DANS LES LIVRES

Du 5 mars au 3 avril.

Médiathèque Maurice-Genevoix

Rue Vasco de Gamma,

41000 BLOIS

Renseignements et réservations :

02 54 43 31 13

mediatheques@agglo-blois.fr

Sa visite guidée ludique et spectaculaire :

LE CABINET DE CURIOSITÉS

D'ARGUS KLEINKOPF

Mercredi 13 mars à 10h00 &15h00
Jeudi 14 ma
rs à 9h00 & 14h00

Et pour les petits dès 3 ans :

BROUTILLES

Mercredi 3 avril à 14h30

BR AFFICHE

BROUTILLES

Bibliothèque Abbé Grégoire

24 place Jean Jaurès

41000 BLOIS

Vendredi 15 mars

à 9h30 & 14h00

Renseignements et réservations :

Un spectacle à partir d’un choix d’albums qui parlent de petits faits,

de petites choses, de petits événements sans importance…

Sans importance, vraiment ?

Sans importance pour qui ?

Pourquoi ?

Un chagrin d’enfant, sans importance, vraiment ?

Et cette mauvaise humeur qu’on refile aux autres parce qu’on mal dormi ?

Et toutes ces questions essentielles auxquelles on cherche des réponses ?

Et ce nuage qu’on voudrait attraper, enfermer, garder rien que pour soi ?

Et cette gigantesque petite chose que l’on passe sa vie à chercher…

Sans importance ?

Tristesse, peur, honte, colère, dégoût, étonnement, fierté, amour, joie…

Toutes ces émotions qui nous traversent, qui nous animent.

Émotions à reconnaître, à nommer et à partager…

BR AFFICHE

BROUTILLES

Médiathèque de Veuzain

Agglopolys

3 rue du Vieux Moulin

41150 VEUZAIN-SUR-LOIRE

Samedi 16 mars 

à 15h00

Réservation conseillée 

02 54 20 78 00

bibliotheques@agglopolys.fr

Un spectacle à partir d’un choix d’albums qui parlent de petits faits,

de petites choses, de petits événements sans importance…

Sans importance, vraiment ?

Sans importance pour qui ?

Pourquoi ?

Un chagrin d’enfant, sans importance, vraiment ?

Et cette mauvaise humeur qu’on refile aux autres parce qu’on mal dormi ?

Et toutes ces questions essentielles auxquelles on cherche des réponses ?

Et ce nuage qu’on voudrait attraper, enfermer, garder rien que pour soi ?

Et cette gigantesque petite chose que l’on passe sa vie à chercher…

Sans importance ?

Tristesse, peur, honte, colère, dégoût, étonnement, fierté, amour, joie…

Toutes ces émotions qui nous traversent, qui nous animent.

Émotions à reconnaître, à nommer et à partager…

Soie.jpg

SOIE

André Loncin lit

Alessandro BARICCO

Vendredi 22 mars

à 17h30.

Médiathèque de Châteaubernard

Allée des Justes

16100 Châteaubernard

Réservation conseillée

05 45 32 76 76

m.carteron@mairie-chateaubernard.fr 

[...] Soie, tout de silences, de retenue. Variation infiniment légère et subtile sur le thème de la trahison, ce roman évoque les délicates estampes de Hokusai, qui inspirèrent les impressionnistes. [...] Désespéré comme Céline, lucide comme Conrad, inventif et riche comme Calvino.

Olivier Le Naire, L’Express, 09/01/1997

Vers 1860, pour sauver les élevages de vers à soie contaminés par une épidémie, Hervé Joncour entreprend quatre expéditions au Japon pour acheter des œufs sains.

Entre les monts du Vivarais et le Japon, c'est le choc de deux mondes, une histoire d'amour et de guerre, une alchimie merveilleuse qui tisse le roman de fils impalpables. Des voyages longs et dangereux, des amours impossibles qui se poursuivent sans jamais avoir commencé, des personnages de désirs et de passions, le velours d'une voix, la sacralisation d'un tissu magnifique et sensuel, et la lenteur, la lenteur des saisons et du temps immuable.

BR AFFICHE

BROUTILLES

Médiathèque Maurice-Genevoix

Rue Vasco de Gamma,

41000 BLOIS

Mercredi 3 avril

à 14h30

Réservation conseillée 

Un spectacle à partir d’un choix d’albums qui parlent de petits faits,

de petites choses, de petits événements sans importance…

Sans importance, vraiment ?

Sans importance pour qui ?

Pourquoi ?

Un chagrin d’enfant, sans importance, vraiment ?

Et cette mauvaise humeur qu’on refile aux autres parce qu’on mal dormi ?

Et toutes ces questions essentielles auxquelles on cherche des réponses ?

Et ce nuage qu’on voudrait attraper, enfermer, garder rien que pour soi ?

Et cette gigantesque petite chose que l’on passe sa vie à chercher…

Sans importance ?

Tristesse, peur, honte, colère, dégoût, étonnement, fierté, amour, joie…

Toutes ces émotions qui nous traversent, qui nous animent.

Émotions à reconnaître, à nommer et à partager…

FOOTBALL_Couverture.jpg

FOOTBALL

André Loncin lit

Jean-Philippe TOUSSAINT

Vendredi 5 avril

à 18h30.

Librairie Vies Minuscules

2 rue Jules-Sandeau

23000 GUÉRET

Réservation souhaitée

"Jamais, comme pendant la Coupe du monde au Japon en 2002, je n’ai éprouvé une aussi parfaite concordance des temps, où le temps du football, rassurant et abstrait, s’était, pendant un mois, non pas substitué, mais glissé, fondu dans la gangue plus vaste du temps véritable. C’est peut-être là l’enjeu secret de ces lignes, essayer de transformer le football, sa matière vulgaire, grossière et périssable, en une forme immuable, liée aux saisons, à la mélancolie, au temps et à l’enfance;"

Jean-Philippe TOUSSAINT

Jean-Philippe Toussaint est né le 29 novembre 1958 à Bruxelles. C’est un écrivain belge de langue française. Ses romans se caractérisent par un style et un récit minimaliste, dans lesquels les personnages et les choses n’ont d’autre signification qu’eux-mêmes. 

Football a reçu le Grand prix « sport et littérature » 2015. À travers ce récit très personnel de ses souvenirs et de son rapport au football, Jean-Philippe Toussaint poursuit son travail d’analyse d’un sport qu’il affectionne particulièrement et pour lequel, en tant que journaliste-reporter pour divers quotidiens, il a fréquemment consacré des articles de presse pour divers quotidiens.

« Proust au stade, un exercice mutin de remémoration, expression orgueilleuse

d’un art poétique dans un livre délicat, précis, élégant, d’un humour dérivant. »

Jean-Louis KUFFER

À LA LIGNE

Feuillets d'usine

André Loncin lit

Joseph PONTHUS

Samedi 6 avril

à 20h30

Espace associatif Gilbert Roth

64 avenue de la Libération

87000 LIMOGES

Réservation

C'est l'histoire d'un ouvrier intérimaire qui embauche dans les conserveries de poissons et les abattoirs bretons. Jour après jour, il inventorie avec une infinie précision les gestes du travail à la ligne, le bruit, la fatigue, les rêves confisqués dans la répétition de rituels épuisants, la souffrance du corps. Ce qui le sauve, c'est qu'il a eu une autre vie. Il connaît les auteurs latins, il a vibré avec Dumas, il sait les poèmes d'Apollinaire et les chansons de Trenet. C'est sa victoire provisoire contre tout ce qui fait mal, tout ce qui aliène. Et, en allant à la ligne, on trouvera dans les blancs du texte la femme aimée, le bonheur dominical, le chien Pok Pok, l'odeur de la mer. Par la magie d'une écriture tour à tour distanciée, coléreuse, drôle, fraternelle, la vie ouvrière devient une odyssée où Ulysse combat des carcasses de bœufs et des tonnes de bulots comme autant de cyclopes.

Premier roman de Joseph Ponthus, « À la ligne » est le récit à la première personne d'une vie à l'usine, en intérim. Les cadences, le corps en souffrance, l'odeur, l'épuisement, mais aussi "la paradoxale beauté" de l'usine. Le jeune romancier déploie son texte comme un long ruban, comme une ligne de chaîne qui ne s'arrête jamais. Une claque.

 

Culturebox, 28 février 2019.

L'Enfant d'Hiroshima.jpg

L'ENFANT D'HIROSHIMA

Anne-Marie Collin & André Loncin lisent

Isoko & Ichiro HATANO

Dimanche 7 avril

à 18h00

Chez Marie et Alain

19490 SAINTE-FORTUNADE

Réservation

Ce que vous allez entendre n’est pas une œuvre d’imagination ; il s’agit d’une « histoire vraie » : la correspondance qu’une mère et l’un de ses enfants ont échangée durant de nombreuses années.

Ichirô Hatano avait huit ans lorsque son professeur recommanda aux élèves de sa classe de tenir un journal. Une tâche difficile pour des enfants de cet âge. Par ailleurs, Mme Isoko Hatano, très prise par son travail, ne trouvait pas le temps qu’elle aurait voulu pour s’entretenir avec son fils. De ces circonstances naquit l’idée de « lettres » tenant lieu de journal…

Lorsque sera flétri le grand arbre que j’aime

D’en avoir été le fruit

Je serai toujours fier...

Poème dédié par le jeune Ichirô à sa mère.

FOOTBALL_Couverture.jpg

FOOTBALL

André Loncin lit

Jean-Philippe TOUSSAINT

Jeudi 18 avril

à 20h00

Chez Janine et Jacques

4650 HERVE (Belgique)

Réservation souhaitée

+33 6 16 39 24 85

cielpt@gmail.com

Jamais, comme pendant la Coupe du monde au Japon en 2002, je n’ai éprouvé une aussi parfaite concordance des temps, où le temps du football, rassurant et abstrait, s’était, pendant un mois, non pas substitué, mais glissé, fondu dans la gangue plus vaste du temps véritable. C’est peut-être là l’enjeu secret de ces lignes, essayer de transformer le football, sa matière vulgaire, grossière et périssable, en une forme immuable, liée aux saisons, à la mélancolie, au temps et à l’enfance."

Jean-Philippe TOUSSAINT

Jean-Philippe Toussaint est né le 29 novembre 1958 à Bruxelles. C’est un écrivain belge de langue française. Ses romans se caractérisent par un style et un récit minimaliste, dans lesquels les personnages et les choses n’ont d’autre signification qu’eux-mêmes. 

Football a reçu le Grand prix « sport et littérature » 2015. À travers ce récit très personnel de ses souvenirs et de son rapport au football, Jean-Philippe Toussaint poursuit son travail d’analyse d’un sport qu’il affectionne particulièrement et pour lequel, en tant que journaliste-reporter pour divers quotidiens, il a fréquemment consacré des articles de presse pour divers quotidiens.

« Proust au stade, un exercice mutin de remémoration, expression orgueilleuse

d’un art poétique dans un livre délicat, précis, élégant, d’un humour dérivant. »

Jean-Louis KUFFER

1001 Nuits.jpg

MILLE ET UNE NUITS

Anne-Marie Collin & André Loncin

lisent les nuits 34 à 38.

Samedi 20 avril

à 20h00

Chez Alain Bouly

77340 PONTAULT-COMBAULT

Réservation

0616392485

cielpt@gmail.com

Raconte-moi une histoire ou je te tue !

Jugées futiles, les Mille et une nuits poursuivront néanmoins leur vie dans les coulisses de la littérature, à travers les siècles et les continents. Ni essentiellement savantes, ni totalement populaires, « les Nuits » combinent un plaisir raffiné à un souci d’édification du lecteur sur la condition humaine, entre grandeur et bassesses, héroïsme et cruautés, actes de bravoure et injustices diverses et variées.

 

Le Petit Théâtre vous propose d’en découvrir les nuits 34 à 38 : « On raconte encore que régnait à Bassora un roi qui aimait ses sujets. Il avait deux vizirs : le premier surpassait tous les hommes de son temps par sa générosité, tout le monde l’aimait, c’était un pur ; l’autre, lui, détestait les gens, il avait horreur du bien : c’était le mal incarné... »

TÊTE À TÊTE

Pour tous ceux qui s'aiment

- ou pas -

de 6 à 106 ans

Jeudi 25 avril

à 10h00 et à 14h00

Médiathèque Pierre Seghers

Place Marguerite Yourcenar

91280 St-PIERREdu-PERRAY

Réservation souhaitée

01 60 75 04 12

mediatheque@stpdp.com

Anne-Marie Collin et André Loncin vous proposent de découvrir un choix d’albums – surprenants, drôles et émouvants – sur les nombreux visages de l’amour, celui qu’on porte à ses proches, à ses copains, à ses amis, et bien sûr aussi, à son amoureux ou son amoureuse…

 

Ils vous donneront à voir et à entendre : Tête à Tête de Geert de Kockere et Klaas Verplancke, L’Ours et l’enquiquineuse de Bonny Becker et Kady Macdonald Denton, L’amoureux de Rebecca Dautremer, Mon amour de Paul Cox, La folle allure de Christian Bobin, L’amour qu’on porte de Jo Hoestlandt, La pluie est amoureuse du ruisseau de David Dumortier et Julia Chausson. Et tout finira, comme il se doit, en chanson avec La complainte du progrès de Boris Vian.

Un spectacle qui rend léger, joyeux,

 qui émeut et qui se partage à tout âge.

 

Françoise Sabatier-Morel – Télérama TTT

REMY Marcel

LES CEUX DE CHEZ NOUS

André Loncin lit

Marcel REMY

Dimanche 9 juin

à 16 heures

Chez Fabienne et Pierre

4910 THEUX (Belgique)

Réservation

06 16 39 24 85

cielpt@gmail.com

Les ceux de chez nous raconte la vie du petit hameau de Bois-de-Breux, tout proche de Liège dans les années 1870. Le narrateur, un jeune garçon de six ou sept ans, parle avec la candeur de son âge et l’ignorance des affaires des « grands » ...

L’auteur

 

Marcel Remy, naît à Bois-de-Breux en 1865. Il meurt à Berlin en 1906.

De 1901 à 1906, il tient une sorte de chronique dans Le Journal de Liège où il raconte ses souvenirs d’enfance.

En 1925, son ami Maurice Kunel publie sous le titre Les ceux de chez nous cet ensemble de nouvelles qui s’imposera d’emblée comme un petit-chef d’œuvre de littérature régionale.

« Œuvre d'humour où la morale s'érige en paradoxe. Les êtres n’y sont ni meilleurs, ni pires. Avec leurs instincts brutaux, leurs paroles bourrues, leurs idées étroites, ils rappellent les fantoches de théâtres populaires et les scènes font penser aux guignols des champs de foire. Mais le rire n'y étale pas qu'une grosse joie bouffonne ; d'essence plus précieuse, il naît des accouplements d'idées les plus étranges et des trouvailles de mots les plus imprévues. Expression d'une sensibilité, au service d'une plume qui fit, de ces contes écrits dans un mélange de français et de wallon liégeois, une œuvre humoristique des plus originale. »

Maurice Kunel – Préface à l’Édition de 1925

bottom of page